Aller au contenu
Des codeurs hautement qualifiés tentent de déjouer leurs empreintes numériques

Des codeurs hautement qualifiés tentent de déjouer leurs empreintes numériques

DÉFI

iDS s'est vu présenter un cas de plagiat logiciel. Les plaignants, deux développeurs de logiciels hotshot, ont affirmé que les défendeurs, nos clients, n'avaient pas le droit d'utiliser leur logiciel. En fin de compte, les plaignants ont allégué que les défendeurs avaient volé leur code source.

L'affaire reposait sur la question de savoir si le code source avait été conçu ou non avant que les plaignants ne le réclament. En conséquence, nous avons dû déterminer la date de développement.

Notre client avait besoin d'autorité dans les domaines suivants :

  • Récupération de données
  • Analyse médico-légale
  • Acquisitions médico-légales

Solution

Notre équipe d'experts iDS a prouvé par une acquisition médico-légale que non seulement le logiciel en question n'avait pas été créé sur l'ordinateur présenté au tribunal, mais que les plaignants ont également présenté de fausses informations au tribunal.
 
L'équipe d'experts iDS a testé, validé et déterminé les éléments suivants :
 
  • Les plaignants ont considérablement gonflé leurs factures et grossièrement exagéré le temps qu'ils ont consacré au projet
  • Les plaignants ont trompé le tribunal avec un ordinateur factice pour donner l'impression qu'ils avaient construit des logiciels dessus pendant des années
  • L'ordinateur factice était rempli de données falsifiées et falsifiées créées par les plaignants

Résultat

Le tribunal a rejeté toute l'affaire et a accordé des honoraires d'avocat aux accusés.

Grâce à l'analyse de découverte d'iDS, les résultats ont révélé des preuves préjudiciables contre le plaignant. C'était suffisant pour assurer une défense réussie. Cela a finalement abouti à une contre-poursuite et à des dommages-intérêts accordés aux défendeurs. La défense réussie témoigne de la compétence et de l'expertise d'iDS.
fr_FRFR